HearingProTech

L’oreille humaine est exposée jour après jour à une quantité importante de sons et de bruits divers, d’une grande richesse spectrale s’étalant au-delà des bornes fréquentielles de la perception humaine définies entre 20 Hz et 20 kHz. Bien que notre appareil auditif transmette à notre cerveau uniquement les fréquences comprises entre ces bornes, notre organisme est potentiellement soumis à ce type de fréquences.

Ces fréquences, infrasons et ultrasons, bien que non perçues par notre oreille, peuvent avoir un impact sur notre audition.

Ce document tend à expliquer de manière simple la nature de ces fréquences ainsi que les milieux dans lesquels nous sommes généralement exposés, à discuter de leur dangerosité potentielle et enfin à donner quelques solutions pour s’en protéger.

Cette étude permettra d'étudier l'impact du protecteur et en particulier la pente de celui-ci sur l'intelligibilité dans le bruit.

A l'aide d'un test subjectif sur 22 individus, nous avons observé une augmentation d'environ 20% de mots reconnus avec les protections à réponse uniforme en comparaison avec les protections à réponse non uniforme dans les mêmes niveaux d'atténuation.

Le marché de la protection auditive contre le bruit compte de nombreux acteurs de toute taille. Du petit audioprothésiste de quartier à la multinationale de plusieurs dizaines de milliers de salariés, chacun tente de prouver que son produit est le meilleur.

Du simple bouchon en mousse expansive inventé et inchangé depuis près de 40 ans à la protection sur mesure réalisée avec les dernières technologies de fabrication additive, le choix est vaste. La fourchette de prix l’est également, allant d’une dizaine de centimes pour un produit basique à usage unique à plus d’une centaine d’euros pour un produit utilisable pendant de nombreuses années.

Dès que l’affaiblissement d’un simple protecteur contre le bruit ne suffit plus à garantir la sécurité auditive de son porteur.

N’oublions pas que le protecteur auditif et, à plus forte raison la double protection auditive, ne sont qu’une solution préconisée en dernier recours lorsque toutes les autres pistes d’affaiblissement du bruit à la source sont épuisées.

Sélectionner et mettre en place des protecteurs individuels contre le bruit nécessite aujourd'hui de maîtriser de nombreux paramètres tels que la législation, les conditions de travail des salariés, leurs niveaux d'exposition au bruit, les différents protecteurs disponibles et leurs spécificités.

Ce dossier vous donnera les clés pour choisir au mieux les protecteurs individuels contre le bruit et faire en sorte qu'ils soient portés.

L’importance de protéger son audition n’est aujourd’hui plus à démontrer. Malgré cela combien de personnes se protègent lors d’un concert ? Regardez autour de vous : 3%, 5% ? Un important travail de sensibilisation reste à faire et pas seulement auprès des jeunes.

Participer à un concert, communiquer… avec des protecteurs auditifs classiques est aujourd’hui une gageure. La distorsion résultante d’un affaiblissement classique nuit à une bonne perception des sons. Le protecteur à réponse uniforme est LA solution qui va permettre une écoute fidèle tout en étant protégé.

Il nous est apparu intéressant d’étudier les différents profils d’affaiblissement des protecteurs individuels contre le bruit sur mesure.

Comment évolue l’affaiblissement avec la fréquence ?

Comment se comporte un filtre dont l’affaiblissement est dit à réponse uniforme?

Quels sont les affaiblissements maximaux et minimaux que l’on peut attendre d’un protecteur?

Laboratoire COTRAL ARTA GROUP inspear